Centre d’Innovation en Télécommunications et Intégration de Services (CITI)

Le laboratoire CITI de l’INSA Lyon (Centre d’Innovation en Télécommunications et Intégration de services) a été créé en 2001 au sein de l’INSA Lyon avan
t d’être reconnu par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche en 2003 (EA 3720). Disposant d’un partenariat fort avec Inria ayant conduit à en faire une tutelle en 2012, le CITI est actuellement réparti sur 3 sites (Antenne Inria de la Doua, Bât. Claude Chappe de l’INSA Lyon, et les locaux de l’IXXI à l’ENS de Lyon).

 

Le CITI est composé de 86 personnes au 1er Janvier 2016, dont 29 chercheurs et enseignants-chercheurs, 8 personnes de soutien administratif et technique à la recherche, le reste étant essentiellement composé de doctorants, post-doctorants et ingénieurs sur contrat. Structuré autour de 5 fondations scientifiques (systèmes embarqués, radiocommunications, réseaux, middleware, données personnelles) révélant son identité scientifique, le CITI s’est essentiellement focalisé sur les réseaux sans fil.

Aujourd’hui, le projet de recherche du CITI vise à répondre aux défis posés par les enjeux de « l’homme connecté à la société numérique ». Ainsi le laboratoire s’intéresse à la conception et aux services pour objets communicants sans fil, ainsi qu’aux impacts sur la société.

Autour de ses 5 fondations scientifiques, 6 équipes (dont 5 labellisées par Inria) structurent la recherche du CITI :

  • CHROMA s’intéresse aux robots coopératifs et adaptés à la présence humaine en environnements dynamiques. En particulier, Chroma s’intéresse aux flottes de drones, à la coordination de robots et à la décision distribuée.
  • DICE s’intéresse à la donnée, vu comme un enjeu géopolitique et stratégique majeur, et à la conception de plateforme d’intermédiation large échelle permettant de contrôler la diffusion de l’information.
  • DYNAMID se focalise sur la mise en place d’intergiciels dynamiques et contextuels pour plusieurs environnements (véhiculaires, objets nomades, etc.) Dynamid s’intéresse également aux systèmes distribués dans un contexte IoT (Internet of Things).
  • PRIVATICS s’intéresse à la gestion de la vie privée dans l’espace numérique en proposant de nouveaux mécanismes pour répondre à ce défi. Par ailleurs, l’équipe travaille également sur le concept de privacy-by-design et de traçabilité.
  • SOCRATE couvre les domaines des systèmes embarqués et les radiocommunications à travers un projet de recherche s’intéressant à la radio logicielle. De plus, l’équipe travaille sur la conception de systèmes embarqués ultra low power, ainsi que sur la radio cognitive.
  • URBANET étudie les architectures de réseaux sans fil et les protocoles de communications immergés dans le contexte très particulier de la ville.

Les travaux menés au sein du CITI ont la particularité de mêler fondamentaux théoriques et expérimentations, conduisant le laboratoire à être doté de nombreuses plateformes dont, notamment, l’équipes FIT/IoT Lab-CorteXlab. Le CITI émarge dans deux écoles doctorales, InfoMaths et EEA.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer